OPINIONS | Lionel Ochs

Ochs

1.618: « Quel est pour vous le futur du luxe? »

Lionel Ochs : « Le luxe tire son attraction de ce qu’il y a en lui de sublime (hors limite) : ce que la norme ne représente pas ou peu, et invite par là même à représenter. L’industrie du luxe joue sur une dialectique subtile, entre ce qui apparaît comme difficilement atteignable mais qui est dans le même temps connu, visible et donc tout de même atteignable. Si la nature du désir qui mène à lui est universelle, le luxe on le sait est une notion relative : c’est le caractère sacré que chacun lui confère qui définit le luxe or cela est fortement influencé par la culture et le contexte. Dans le luxe, ce qui est désiré, c’est le désir de l’autre, la manifestation de sa singularité, de sa différence affichée sur la place publique. L’éthique en cela peut être consideré comme le luxe du luxe. Dans notre contexte occidental, l’éthique est encore considéré « hors champs » du luxe, il est en ce sens un objet de désir pour le monde du luxe lui même – pour ceux qui le font et ceux qui en jouissent. En ce sens, l’éthique, dont le mouvement engagé par 1.618 est certainement la manifestation la plus avancée, dessine très probablement un avenir possible du luxe: il représente un idéal désiré, difficilement atteignable, et dans le même temps connu, visible et donc tout de même atteignable, comme le montre 1.618. »

Lionel Ochs, Ethnologue et Directeur de l’institut Méthos

Lionel Ochs est ethnologue, il dirige l’institut Méthos (www.methos.fr) qui investigue entre autre la question du luxe pour le compte des principaux acteurs du secteur.

[sharethis]