ANALYSES | Luxe & DIY

DIY-portfolio

Le DIY (Do It Yourself) – Ces marques qui prennent la durabilité en main

Afin d’atteindre la vraie durabilité, il est impératif pour les marques de pouvoir tracer et prouver la source de leurs matériaux de base, de pouvoir contrôler tous les processus de fabrication, de pouvoir préserver leur héritage et d’être en mesure d’assurer des conditions de travail saines tout au long de la chaîne d’approvisionnement. Ces éléments sont essentiels pour une marque durable. Pour celles dont l’histoire remonte à plusieurs décennies, la tâche peut paraître colossale et bien compliquée. Beaucoup de marques se rendent compte qu’une des solutions est de prendre les choses en main, afin de développer le niveau de contrôle et d’influence voulu sur tous les services préalablement externalisés.

Chez 1.618 Paris, nous admirons et soutenons cette approche DIY. Voici quelques projets particulièrement inspirants :

KERING

Materials Innovation Lab : un laboratoire doté d’une bibliothèque de matériaux durables et d’une équipe d’experts techniques capables d’identifier des solutions innovantes en termes de traitement et de fabrication des tissus, mettant ainsi à la disposition des marques des alternatives plus écologiques pour leurs collections.

Smart Assessment of Materials : création de l’outil « SAM plastic » qui permet d’évaluer les performances techno-environnementales de plastiques alternatifs, basé sur une analyse du cycle de vie de tous les plastiques.

Développement de procédés de tannage du cuir sans métaux lourds, une première dans le secteur du luxe.

Définition de nouvelles normes en matière de traçabilité du cuir et de certification pour l’approvisionnement en cuir bovin et en cuir de mouton.

Programme Clean By Design qui assure de meilleures pratiques dans les usines de textile (développées par le Conseil de défense des ressources naturelles) et appliqué pour la première fois dans le secteur du luxe.

GEMFIELDS

Mine to Market : Gemfields est le plus important fournisseur mondial de pierres précieuses au sourcing responsable. Gemfields est spécialisé dans les émeraudes et améthystes de Zambie et, plus récemment, les rubis de Mozambique. Gemfields est propriétaire de 100% de ses mines et est impliqué de façon directe dans chaque étape du processus, ce qui lui permet d’assurer l’acheminement responsable des pierres précieuses, de leur extraction à leur mise en vente sur le marché.

MULBERRY

Programme d’apprentissage : Fondé en 2006, Mulberry a reçu ses premiers apprentis par le biais d’un programme approuvé par le gouvernement, soutenu par Skillset UK et le Bridgwater College. La formation de 18 mois permet aux apprentis de devenir de véritables artisans. Depuis la mise en place du programme, plus de 60 apprentis ont suivi la formation et nombre d’entre eux ont pu appliquer les compétences acquises au sein de l’entreprise.

ECOALF

Textiles : le groupe développe ses propres textiles à partir de bouteilles en plastique, de filets de pêche et même de marc de café, pour les transformer en vêtements. ECOALF a récemment rejoint les collections de Barneys.

THE BRANDO

The Brando est un hôtel de luxe situé sur  l’île de Tetiaroa, une perle rare qui permet d’éveiller les conscience quant à la fragilité des îles tropicales, et plus globalement de la planète. Dans les années 1970, Marlon Brando rêvait de construire une « université » sur Tetiaroa qui sensibiliserait les gens aux multiples facettes de cette perle. Dans la continuité de ce rêve, le groupe Pacific Beachcomber, propriétaire de The Brando, a construit une station de recherche sur l’île – un lieu où scientifiques et chercheurs venus du monde entier se rassemblent non seulement pour la préservation de Tetiaroa, mais également afin d’aider les autres îles tropicales du globe à trouver leur propre chemin vers le développement durable. C’est une pierre angulaire du projet qu’avait initié Marlon Brando, mais qu’il n’avait pas eu le temps de mener à bien.

[sharethis]